Whirlpool, revers judiciaire pour le gouvernement

Mar 18, 2021

Dans cet article, le journal interroge Étienne Pujol (Avocat au barreau de Paris) sur la portée de cette décision du tribunal administratif.

Article de Juliette Guérit paru dans LaCroix le 18/03/21
Le tribunal administratif d’Amiens a statué qu’en absence de motif économique valable, la ministre du travail ne pouvait autoriser légalement les licenciements de 18 salariés protégés du fabricant d’électroménager. Une décision de justice dont pourraient se prévaloir d’autres salariés licenciés devant les prud’hommes.
Devant-Whirlpool-dAmiens-22-2018_0

©Christophe Petit Tesson/EPA

Le tribunal administratif d’Amiens a annoncé, lundi 15 mars, l’annulation des licenciements de 18 anciens représentants du personnel et délégués syndicaux de l’usine Whirlpool. Dans un jugement rendu le 11 mars, il a estimé « qu’il n’existait pas de menaces sérieuses pour la sauvegarde de la compétitivité de l’entreprise » et a conclu à « l’absence de réalité du motif économique des licenciements ». En mai 2018, le site de Whirlpool à Amiens qui employait 246 salariés avait fermé après un plan de restructuration. Son activité de sèche-linge avait été transférée à Lodz en Pologne.

Articles récents

CLASSEMENT 2021 – MAGAZINE DECIDEURS

Pour la première fois, le cabinet BERRYLAW est reconnu par le classement Décideurs - Fusions et Acquisitions. Une belle reconnaissance pour notre cabinet qui n’a vu le jour qu’en 2020 mais dont l’implication et l’expertise de nos avocats pour les opérations comprises...

L’ACTUALITE EN BREF

Clause de non-concurrence et transaction Pour la Cour de cassation, une transaction rédigée en des termes généraux emporte renonciation à toute action future, le salarié étant intégralement rempli de ses droits, et ce, même si l’employeur n’a pas...

BERRYLAW conseille Providence Strategic Growth (PSG)

Article paru dans Le Monde du Droit le 12/03/21Le groupe Skeepers, un des principaux acteurs spécialisés dans la récolte des avis clients, vient d’acquérir la start-up Horus, éditeur de l’application Surprise, spécialisée dans les programmes de récompenses clients...